PROJETS DURABLES

Pratiques de gestion durable agronomique

La domestication de Jatropha curcas pour la production de biodiesel dans les petites exploitations dans la région soudano-sahélienne en mettant l’accent sur le Mali, 2009-2013

MBSA est membre d’un consortium de recherche dirigé Forest&Landscape au Danemark avec l’Université de Copenhague, et financé par le DANIDA Conseil de la recherche (ministère des Affaires étrangères du Danemark). Le projet, démarré en Janvier 2009, a pour objectifs principaux l’exploration, l’évaluation, la conservation, la production et l’utilisation durables des ressources génétiques de Jatropha curcas pour la production de biodiesel au Mali et la découverte d’éventuelles autres espèces pouvant répondre aux mêmes objectifs. Les variétés améliorées de Jatropha peuvent augmenter le rendement de 1,5 à 2,5 tonne / ha avec un rendement plus élevés d’huile par tonne, ce qui en fait une culture plus rentable pour les agriculteurs, et pour la transformation commerciale de l’huile en biodiesel.

Augmentation des ressources des petits agriculteurs au Mali grâce à la culture de Jatropha Curcas associée au maïs résistant à la sécheresse, 2009-2012

Le gouvernement du Mali a lancé une Initiative présidentielle pour augmenter la production de maïs à travers le pays. Le CIMMYT a développé maïs à pollinisation ouverte tolérante à la sécheresse et au striga résistants « début » et « extra rapide » des variétés qui ont produit des résultats très positifs sur les stations expérimentales et les champs des agriculteurs au Mali (les rendements de 4,23 à 4,76 tonne / ha). Cette recherche vise à évaluer le potentiel des cultures intercalaires Jatropha avec ces variétés de maïs résistantes à la sécheresse, et de nouveaux afin de fournir un système amélioré et une agriculture durable. La recherche permettra également d’évaluer l’augmentation des revenus des agriculteurs (analyse coûts / avantages) grâce à l’adoption de ce système et les avantages en matière de sécurité alimentaire et la réduction des risques agricoles. L’activité de recherche est effectuée par  MBSA, avec le parrainage de l’USAID et l’expertise de l’IER avec le Responsable du programme maïs de l’Institut d’Economie Rurale). Les travaux de vulgarisation sont financés par le projet IICEM, qui permet de mettre en œuvre et d’intégrer à ce programme des milliers d’agriculteurs qui amélioreront ainsi leur sécurité alimentaire.

Impacts de la conversion de l’utilisation des terres tropicales de Jatropha sur les moyens de subsistance en milieu rural et les services écosystémiques au Mali, 2010-2013

Le département de recherche sur la terre et les sciences environnementale de l’Université de Leuven est chef de file pour le projet ERA-ARD « Impacts de la conversion de l’utilisation des terres tropicales de Jatropha sur les moyens de subsistance en milieu rural et les services écosystémiques au Mali, l’Inde et le Mexique ». Le projet vise à évaluer la durabilité, les retombées économiques, sociales et environnementales (y compris empreinte sur l’eau et l’impact sur le bilan hydrique régional) de la production de Jatropha au Mali, en Inde et au Mexique. Avec les données obtenues, nous cherchons à identifier les écorégions les plus appropriées pour maximiser les rendements, en tenant compte des économies d’échelle de production (petites exploitations par rapport à des plantations à grande échelle) et la mesure des risques de production économiques, sociaux et environnementaux. En outre le projet vise à identifier les lacunes actuelles dans les régimes fonciers ou législatifs,  et formuler des directives pour assurer la durabilité et l’équité sociale des projets de bioénergie

L’art dans le développement durable

La vision de Happy Xmas Trees est de créer le plus grand événement mondial culturel à l’occasion des fêtes de Noël, faisant intégrer aux ménages la notion d’environnement et développement durable.

L’objectif de Happy Xmas Trees ®  est de créer une enchère de charité au profit de l’environnement. Ces fonds récoltés vise à soutenir la fondation Mali biocarburant dans ses efforts pour former les agriculteurs à planter des arbres de Jatropha, créant ainsi des revenus pour des milliers de petits exploitants maliens, et d’une façon considérable faire contribuer les populations en Europe aux défis mondiaux environnementaux.

Développement des crédits de carbone en faveur des pauvres régimes – Fondation Mali Biocarburant

Mali Biocarburant SA (MBSA) est l’une des rares entreprises en Afrique qui a réussi avec succès à valoriser les crédits carbone obtenus par les plants de Jatropha  intégrés dans les systèmes agricoles existants, pour des petites exploitations.

MBSA développé ce système avec Trees for All et KIA Motors qui achètent les crédits Jatropha depuis 2007. Ces fonds sont utilisés pour former les agriculteurs à la culture intercalaire Jatropha, et ainsi, améliorer leur alimentation et les cultures de rente. En 2010, un total de plus de 1.200 ha de maïs tolérant à la sécheresse a été planté en collaboration avec l’Institut d’Economie Rurale (IER).

Les revenus des agriculteurs et les filets de sécurité avec du carbone en faveur des pauvres offset – Fondation Faso Biocarburant

Un plan d’affaires a été développé pour fonctionner sur un programme de crédit de carbone en faveur des pauvres. Le plan d’affaires a été accepté par ICCO et la «Fondation Faso Biocarburant » a ainsi été créée. ICCO accorde un prêt à la Fondation et une subvention pour financer la certification. La principale intervention de ce projet est de:

1. Renforcer la capacité des agriculteurs à intégrer la Jatropha dans leurs systèmes de production, améliorant ainsi et diversifier les revenus;

2. Mettre en place des systèmes durables d’agroforesterie qui réduisent l’érosion des sols, améliorent les rendements et augmentent la fertilité des sols de cultures vivrières de base avec un maximum de 20%;

3. Créer une valeur ajoutée en valorisant des crédits de carbone fiables qui permettent d’atténuer les changements climatiques et le canal des revenus supplémentaires aux petits agriculteurs;

4. Créer un accès à l’énergie rurale

Faso Biocarburant Foundation (FBF) met en œuvre ce projet et ils vont progressivement former un total de plus de 13.000 agriculteurs à intégrer la Jatropha dans leurs systèmes agricoles. Ces agriculteurs sont organisés en deux organisations: 1) Fédération de Producteurs Dans Le District de la Sissili, Burkina Faso et 2) Fédération de Groupements des Producteurs de Nayala, le Burkina Faso. Le résultat sera une plantation d’arbustes au total plus de 10.000.000 de Jatropha et approximativement 360.000 tonnes de CO2 fixées et vendues comme des réductions d’émissions certifiées et vendues à Fair Climate Fund.

Compétitivité de la Production de Biodiesel

Introduction de l’éthanol dans la production de biodiesel au Mali

En Juin 2010, Mali biocarburant avec le soutien de FACT Fondation / Stichting DOEN a lancé un projet novateur qui combine l’éthanol avec la production de biodiesel. Le projet vise à produire du FAEE (Esters éthyliques d’acides gras), au sein de l’unité de production de biodiesel de MBSA à Koulikoro, en utilisant de l’éthanol anhydre produite au Mali. Pour le processus de trans-esteferication, le méthanol est utilisé pour produire un ester méthylique d’acides gras (FAME), cependant, l’éthanol pourrait également être utilisé pour produire FAEE. Cet éthanol est beaucoup moins cher et est d’origine biologique, et donc plus «verte» que le méthanol (fossiles). Cependant, l’éthanol disponible localement contient encore environ 4% de l’eau, et doit être atteindre une pureté d’au moins 99,5% avant de pouvoir être utilisé pour la production de biodiesel. L’objectif du projet est l’installation d’une unité de séchage d’éthanol à petite échelle, et l’utilisation de cet éthanol pour la production de FAEE.

La production de biogaz à partir de tourteau de jatropha pour les plates-formes multi fonctionnelles

L’objectif principal du projet est de tester sur le terrain, la production de biogaz et son utilisation comme énergie, sur une plate forme multi fonctionnelles à l’usine de Koulikoro au Mali. Le projet vise à fournir une expérience opérationnelle avec la production de biogaz et son utilisation, l’application d’un digesteur effluent comme engrais, et  permettra aussi de conduire à des améliorations dans le modèle de digesteur des moteur PFM. Il devrait aboutir à une absorption de l’utilisation du biogaz au Mali et ailleurs en Afrique, améliorant ainsi l’économie des opérations de PFM et de réduire la dépendance énergétique des communautés rurales.

Les bénéficiaires directs du projet pilote sont les habitants des villages sélectionnés, en particulier les usagés des PFM, et les opérateurs de la MFP et, à travers eux, leurs familles. La réduction des coûts permettrait une baisse des prix pour les services PFM, et / ou de meilleurs salaires pour les opérateurs.

Biogaz produit à partir d’Agro-résidus : la production d’énergie décentralisée au service des communautés rurales au Mali

Le projet vise à produire de l’énergie en milieu rural, soit le biogaz, à partir d’agro-résidus, de tourteau de Jatropha (sous-produit du Jatropha suite au pressage des graines), et de fumier de vache. Cela permettra d’améliorer l’économie de la chaîne de production de Jatropha dans son ensemble, et dans les villages de production. La stratégie pour le site d’extraction d’huile (OES) est d’avoir l’approvisionnement énergétique en milieu rural, et d’améliorer les progrès des entreprises en milieu rural en même temps.

MBSA réalise ce projet en collaboration avec Fact Foundation et l’ ANADEB. Le projet est financé par Agentschap NL.

Évaluation de la toxicité et la neutralisation des esters de phorbol de tourteaux de jatropha de sous-produits et de traitement de flux

Le Jatropha est actuellement cultivé comme plante énergétique en Afrique occidentale. Des usines pilotes pour l’extraction du biodiesel de qualité à partir de ses graines sont en opération au Mali. Bien que le tourteau de jatropha soit un sous-produit riche en protéines brutes, il pourrait avoir une valeur comme aliment du bétail, plusieurs composés dans la graine de jatropha sont toxiques pour les humains et les animaux. La principale préoccupation sont les esters de phorbol, qui sont considérés comme procarcinogènes et sont résistants à la dégradation par le traitement. Ainsi, une technologie relativement peu coûteuse et simple de traitement permettrait de détoxifier les esters de phorbol du tourteau de jatropha. Ce sous-produit pourrait apporter une valeur ajoutée, source de protéines alternatives pour l’alimentation du bétail en Afrique de l’Ouest. Dans une approche en trois phases pour le problème, cette recherche (1) Suivre le sort des esters de phorbol dans le processus d’extraction des graines de jatropha pour la production de biodiesel, (2) Traiter le tourteau de jatropha sous-produit pour détruire les esters de phorbol par oxydation, (3) Déterminer la valeur nutritive et la digestibilité des tourteaux de jatropha détoxifiés.

© Copyright 2014 Mali biocarburant SA Inc. Tous droits réservés Bamako Mali by Mohamed Keita